vendredi 2 octobre 2015

CONFIGURATION DU PROTOCOLE FRAME RELAY SUR UN ROUTEUR


Bonjour,
Aujourd’hui je vais vous montrer comment configurer le protocole Frame Relay sur un routeur. Mais tout d’abord,

Qu’est ce que le protocole Frame Relay ?

Frame Relay est un protocole de réseau étendu qui intervient dans les couches physique et liaison de données du modèle de référence OSI, utilisé pour des échanges intersites. Il est devenu l’un des protocoles de réseau étendu les plus répandus, principalement grâce à sa mise en œuvre plus simple, sa bande passante, sa fiabilité, son prix abordable et sa flexibilité.

Comment fonctionne le protocole Frame Relay ?

Le protocole Frame Relay intervient entre un équipement terminal de traitement de données (ETTD) ou Data Terminal Equipment (DTE) tel qu’un pont ou un routeur et un équipement de communication de données (ETCD) ou Data Communication Equipment (DCE) tel qu’un commutateur.

Le principe est le suivant :
  • Le DTE envoie des trames au commutateur DCE en périphérie du réseau étendu ; 
  • Les trames se déplacent d’un commutateur à l’autre dans le réseau vers le commutateur DCE de destination situé en périphérie ; 
  • Le DCE en périphérie livre les trames au DTE de destination.

         Fonctionnement de la technologie Frame Relay

Un autre concept à connaitre dans la terminologie du protocole Frame Relay est celui de Circuit Virtuel.

Qu’est ce qu’un Circuit Virtuel ?

Le terme circuit virtuel dans la terminologie Frame Relay désigne la connexion entre deux DTE par un réseau Frame Relay. On dit que se sont des circuits virtuels du fait qu’il n’existe aucune liaison physique directe entre leurs extrémités. On parle également de connexion logique. Grâce aux circuits virtuels, Frame Relay partage la bande passante entre plusieurs utilisateurs, un site quelconque peut donc communiquer avec n’importe quel autre site sans utiliser plusieurs lignes physiques dédiées.

Il faut noter également que les circuits virtuels peuvent s’établir de deux façons différentes : Les circuits virtuels commutés (SVC) et les circuits virtuels permanents ou privés (PVC). Les circuits virtuels sont identifiés par des indicateurs de connexion de liaison de données (DLCI). Ces indicateurs DLCI sont généralement des numéros d’identification attribués par le fournisseur de services Frame Relay.

Enfin il faut noter qu’il existe trois types de topologies Frame Relay, à savoir : la topologie en étoile (Hub and Spoke), la topologie à maillage partiel et la topologie à maillage global.

(NB : pour qu’un routeur Cisco puisse transmettre des données par le protocole Frame Relay, la correspondance entre le DLCI local et l’adresse IP (Internet Protocol) de destination doit être connue. La configuration de Frame Relay sur un routeur Cisco s’effectue à l’aide de l’interface de ligne de commande (ILC) du logiciel Cisco IOS)

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le protocole Frame Relay, nous allons passer à la configuration du protocole Frame Relay au sein d’un réseau. Nous allons utiliser la topologie réseau ci-après :



(PS : ici nous allons configurer un routeur pour qu’il se comporte comme un commutateur Frame Relay et intégrer le protocole Frame Relay au sein des deux autres routeurs)

Avant de commencer nous vérifions que les périphériques (ordinateurs et routeurs) constituants notre réseau sont convenablement adressés via des adresses IP (Internet Protocol), conformément aux indications présentent sur la topologie :

Sur les ordinateurs, nous utilisons la commande « ipconfig » pour vérifier leur configuration réseau :


             Adresse IP de l’ordinateur Hote1


       Adresse IP de l’ordinateur Hote2

A présent on vérifie la configuration des interfaces Fast Ethernet de nos routeurs Routeur1 et Routeur2 :



(PS : il est primordial que les interfaces séries des routeurs Routeur1 et Routeur2 restent désactivées jusqu’à ce que le routeur qui nous fait office de commutateur Frame Relay soit configuré)

Pour anticiper la communication entre les différents sous réseaux (172.16.1.0 /24, 10.1.1.0 /28, et 192.168.10.0 /24) qui constitue notre réseau nous allons implémenter un protocole de routage au sein de nos routeurs Routeur1 et Routeur2, dans notre cas le protocole de routage EIGRP (Enhanced Interior Gateway Routing Protocol) :

En pratique nous entrons les commandes au niveau de l’interface ILC (Interface de Ligne de Commandes) de nos routeurs Routeur1 et Routeur2, comme indiqué sur les captures suivantes :





Une fois toutes les configurations et vérifications préalablement effectuées, nous pouvons à présent entrer dans le vif du sujet ;

Configuration du protocole Frame Relay au sein du routeur Commutateur_Frame_Relay

Comme indiqué plus haut, nous allons configurer un routeur pour qu’il simule le comportement d’un Commutateur Frame Relay :

Pour commencer nous entrons au niveau du routeur Commutateur_Frame_Relay, la commande « frame-relay switching » qui permet d’activer la commutation Frame Relay sur le routeur, ce qui lui permettra de transférer les trames qui lui seront envoyées vers le DTE adéquat en fonction du DLCI correspondant ; ensuite le principe est le suivant :
Au niveau de chaque interface série connectée à l’un des deux autres routeurs Routeur1 et Routeur2, nous effectuons les taches suivantes :
  1. Choix de l’interface série où il faut configurer un transfert de trames par Frame Relay ; 
  2. Définition de l’horloge avec la commande « clock rate durée »; 
  3. Intégration de l’encapsulation Frame Relay à l’interface série sélectionnée ; 
  4. Modification du type de l’interface sélectionnée en interface DCE pour permettre au protocole Frame Relay d’acheminer les instructions à appliquer ; 
  5. Permettre le transfer du trafic entrant sur l’interface série sélectionnée vers une autre interface série du même routeur via son nom et son DLCI correspondant ; 
  6. Enfin activer l’interface sélectionnée avec la commande «no shutdown».
En pratique nous avons :



Nous venons de créer deux PVC : le premier PVC entre le routeur Routeur1 et le Routeur2 (DLCI 102) et le second entre le routeur Routeur2 et le Routeur1 (DLCI 201), nous pouvons vérifier l’existence des deux PVC en effectuant en mode « privilégié » au niveau du routeur Commutateur_Frame_Relay la commande « show frame-relay pvc » :



On constate qu’un PVC existe bien au niveau de l’interface série 4/0 avec un DLCI 102, mais ce PVC est encore inactif, raison pour laquelle nous avons un « 1 » au niveau de la zone « Inactive », il en est de même pour l’interface série 4/1:



Nous pouvons également vérifier les routes Frame Relay existantes, leurs interfaces d’entrées et sorties, leurs DLCI et leurs statuts (actif ou inactif), avec la commande « show frame-relay route » :



A ce niveau nous avons terminés la configuration du routeur Commutateur_Frame_Relay pour qu’il se comporte au sein du réseau comme un commutateur Frame Relay, il nous faut maintenant configurer les routeurs Routeur1 et Routeur2 pour le protocole Frame Relay :

Pour configurer les Routeurs Routeur1 et Routeur2 pour qu’ils intègrent le protocole Frame Relay, on s’y prend comme suit :
  1. Sélection de l’interface série que l’on souhaite configurer; 
  2. Adressage de l’interface série convenablement à la topologie réseau ; 
  3. Définition de l’encapsulation Frame Relay sur l’interface série sélectionnée ; 
  4. On effectue un mappage statique entre l’adresse IP et le DLCI correspondant via la commande « frame-relay map ip adresse_IP numero_DLCI broadcast » après au préalable avoir désactivé le mappage dynamique via la commande « no frame-relay inverse-arp »; 
  5. Enfin on active l’interface sélectionnée avec la commande «no shutdown».
En pratique nous entrons les commandes comme le montre la capture suivante, au niveau du routeur Routeur1 :



Et ainsi au niveau du routeur Routeur2 :



Nous venons donc de configurer le protocole Frame Relay au sein des deux routeurs ;

En principe l’état des PVC au niveau du routeur qui nous fait office de commutateur doit être différent à présent, on le vérifie avec la commande « show frame-relay pvc » :


On constate à présent que les PVC sont passés de l’état « inactif » qu’ils présentaient précédemment à celui d’état « actif ».

Désormais tout est mis en place, le protocole Frame Relay doit en principe maintenant être fonctionnel au sein de notre réseau, l’étape suivante va consister à vérifier si c’est bien le cas et surtout si les trames sont transmises avec succès entre les périphériques (ordinateurs et routeurs) :

Tout d’abord, nous vérifions si les routes ont été transférées avec succès entre les routeurs Routeur1 et Routeur2 via le commutateur de Frame Relay:



 

On constate que les routeurs Routeur1 et Routeur2 disposent dans leur table de routage deux types de routes indexées par « C » pour indiquer que se sont des routes directement connectées à l’une des interfaces du routeur et « D » pour indiquer que la route à été transmise dynamiquement par un protocole de routage, dans notre cas il s’agit du protocole de routage EIGRP qui a été configuré plus haut. Ce qui signifie que notre routeur qui fait office de commutateur Frame Relay à transmis à chacun des deux routeurs qui lui sont connectés via des interfaces séries, les informations des sous réseaux qui les étaient inconnues.

A présent testons si la connectivité est entièrement effective au sein du réseau, pour ce faire nous allons effectuer des « Ping » entre les différents périphériques :

Ping entre les deux routeurs Routeur1 et Routeur2 :



On constate que les Ping aboutissent, ensuite effectuons un Ping entre les ordinateurs Hote1 et Hote2;

De l’ordinateur Hote1 vers l’ordinateur Hote2 :



De l’ordinateur Hote2 vers l’ordinateur Hote1 :



On constate que les Ping aboutissent également entre les deux ordinateurs, donc le protocole Frame Relay est implémenté et fonctionnel au sein de notre réseau.

On peut également pour avoir un meilleur aperçu du trajet des paquets par exemple lorsqu’ils quittent de l’ordinateur Hote2 vers l’ordinateur Hote1, utiliser la commande « tracert » :



On peut ainsi voir l’itinéraire suivi par les paquets de l’ordinateur Hote2 vers l’ordinateur Hote1, si on veut représenter le trajet directement sur la topologie, ça ressemble à ceci :



On constate qu’aucune interface du routeur Commutateur_Frame_Relay n’apparait sur l'itinéraire suivi par les trames, tout ceci est due au fait que le rôle de ce routeur est de simplement retransmettre les trames qu’il reçoit vers le destinataire approprié. Donc le protocole Frame Relay est bien configuré au sein de notre réseau.

Vous connaissez à présent « presque » tout sur le protocole Frame Relay, et surtout comment l’implémenter au niveau des routeurs sur un réseau et de plus même comment configurer un routeur pour qu’il joue le rôle de commutateur Frame Relay au sein d’un réseau.

Merci d’avoir suivi le tutoriel jusqu’à la fin.

A très bientôt !!!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire